09/03/2010

Allemagne

"Le Vatican a entravé les enquêtes sur les abus sexuels"

La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser Schnarrenberger, a reproché lundi au Vatican d'avoir entravé les enquêtes sur les abus sexuels dans des établissements scolaires catholiques.
 
"Mur de silence"
"Il y a eu dans de nombreuses écoles et établissements un mur de silence et des informations n'ont pas été remises à la justice", a-t-elle dit à la radio Deutschlandfunk, réagissant à une série de révélations de cas d'abus, souvent anciens, commis sur des élèves en Allemagne.

"Confidentialité"
"Je crois que justement ce mur de silence, s'explique certainement dans les écoles catholiques aussi du fait que, conformément à une directive de 2001, des abus aussi graves sont soumis à la confidentialité du pape et ne doivent pas être divulgués à l'extérieur de l'Eglise", a-t-elle critiqué.

Intervention du parquet
En vertu de cette directive, les soupçons d'abus sexuels sont examinés en interne et "il n'est pas clairement dit de faire intervenir le parquet le plus tôt possible", a souligné la ministre qui a par le passé parrainé une association d'aide aux enfants victimes de sévices sexuels, "Dunkelziffer".

Collège jésuite Canisius
Le scandale a éclaté fin janvier, concernant le prestigieux collège jésuite Canisius à Berlin, qui a reconnu des abus sexuels dans les années 1970 et 1980 impliquant au moins deux anciens professeurs. Depuis, la liste des révélations du même genre remontant souvent à plusieurs décennies ne cesse de s'allonger en Allemagne, où plusieurs religieux ont déjà démissionné.
(belga/mb)

08/03/10 

16:20 Écrit par J.D. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, eglise, pedophilie, entrave |  Facebook |

12/01/2010

Bien M. le Préfet !

"Les prêtres pédophiles doivent être punis par la justice ordinaire"

Les prêtres accusés d'abus sexuels ou de pédophilie doivent être punis y compris par la "justice ordinaire", a estimé mardi le cardinal Claudio Hummes, préfet de la Congrégation pour le Clergé, dans un entretien à l'Osservatore Romano, le journal du Vatican.
 
Le cardinal a estimé à propos de la "douloureuse affaire irlandaise" qu'il faut "établir objectivement les responsabilités de tant de douleur". "Il faut aller avec détermination jusqu'au bout, même en ayant recours à la justice ordinaire" pour punir les coupables d'abus, a ajouté Mgr Hummes.
 
Cette question "nuit tout d'abord aux victimes, mais frappe profondément également le coeur de l'Eglise" catholique, a estimé le cardinal, appelant aussi à "ne pas généraliser" à l'ensemble des prêtres et évêques.Le cardinal a déploré l'impact de ce genre d'affaires sur l'image des prêtres. "On ne peut pas nier qu'il y a des épisodes douloureux, mais il s'agit de cas limités en nombre plutôt modeste".
 
Le jour de Noël, deux évêques irlandais avaient présenté leur démission au pape Benoît XVI, portant le total des départs volontaires à quatre, à la suite d'un rapport accusant l'Eglise catholique d'avoir couvert les agissements de prêtres pédophiles dans la région de Dublin.
 
Le rapport Murphy reprochait aux responsables de l'archevêché de Dublin, le plus important d'Irlande, d'avoir protégé les prêtres auteurs d'abus sexuels sur des enfants en ne les dénonçant pas à la police, faisant passer les intérêts de l'Eglise avant ceux des jeunes victimes.
(belga)

12/01/10 19h57

23/12/2009

Irlande... Et de deux !

Un deuxième évêque catholique irlandais démissionne

Un deuxième évêque irlandais a présenté sa démission au pape Benoît XVI, à la suite d'un rapport accusant l'église catholique d'avoir couvert les agissements de prêtres pédophiles dans la région de Dublin, a annoncé mercredi son diocèse.
 
"J'ai présenté aujourd'hui au Saint Père ma démission en tant qu'évêque de Kildare et Leighlin", a déclaré James Moriarty, 73 ans, dans un communiqué diffusé par ses services. "J'espère que cela fait honneur à la vérité que les victimes encore vivantes (de ces abus) ont découverte et ouvre la voie à un meilleur avenir pour toutes les personnes concernées".
 
L'Église a couvert les viols commis par ses prêtres

James Moriarty avait été entre 1991 et 2002 évêque auxiliaire de Dublin, dans le diocèse où des centaines d'enfants ont subi des sévices sexuels commis par des prêtres pendant plusieurs décennies.
 
Le 17 décembre, le Vatican avait annoncé que le pape avait accepté la démission d'un premier évêque irlandais mis en cause par le rapport Murphy, Donal Murray. L'évêque de Limerick (ouest) avait été accusé d'avoir réagi de façon "inexcusable" en dissimulant des informations sur des enfants victimes d'abus sexuels de prêtres, dans ce rapport publié fin novembre en Irlande.
(belga/th)

23/12/09 22h19

23:22 Écrit par J.D. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eglise, pedophilie, irlande, pretres |  Facebook |

17/12/2009

Irlande... Et de un !

Abus sexuels en Irlande: Le pape a accepté la démission d'un évêque.

(17.12.09)

Donal Murray est accusé d'avoir dissimulé les agissements de prêtres qui ont abusé de centaines d'enfants pendant plusieurs décennies


VATICAN Le pape Benoît XVI a accepté jeudi la démission de l'évêque irlandais de Limerick (ouest), Donal Murray, accusé d'avoir dissimulé les agissements de prêtres qui ont abusé de centaines d'enfants pendant plusieurs décennies dans la région de Dublin.

Dès l'annonce de la décision, Donal Murray a présenté ses "humbles excuses à tous ceux qui ont été abusés quand ils étaient petits".

"Je sais très bien que ma démission ne peut pas annuler la douleur subie par ceux qui ont survécu aux abus et continuent à souffrir aujourd'hui", a-t-il reconnu dans un communiqué.

Il a expliqué avoir "demandé au Saint-Père de l'autoriser à démissionner parce qu'il pensait que sa présence créerait des difficultés pour certaines victimes, qui doivent occuper la première place dans nos pensées et nos prières".

Le Bulletin du Vatican annonçant cette démission ne donne aucune précision sur ses motifs, mais cette décision était attendue depuis une rencontre, le 11 décembre, entre le pape et le primat de l'Eglise irlandaise, le cardinal Sean Brady, à propos du scandale de pédophilie impliquant des prêtres en Irlande.

Le pape avait alors présenté des excuses au nom de l'Eglise, qualifiant ces agissements de "crimes abominables".

"Le pape partage l'indignation, (le sentiment de) trahison et la honte ressentis par de nombreux fidèles en Irlande" face à des "crimes abominables", avait indiqué le Vatican.

Donal Murray, 69 ans, ordonné prêtre en 1966, était évêque de Limerick (ouest) depuis février 1996, mais il avait été auparavant, de 1982 à 1996, évêque auxiliaire de Dublin, là où des abus sexuels ont été commis sur des centaines d'enfants pendant plusieurs décennies.

Ces abus, couverts par l'Eglise d'Irlande, ont été révélés par le rapport Murphy, publié fin novembre par le ministère irlandais de la Justice après trois ans d'enquête.

Le 26 novembre, Donal Murray avait déjà présenté ses excuses et demandé pardon aux enfants victimes de ces abus: "Je m'excuse sincèrement et je leur demande humblement pardon", avait-il écrit dans un communiqué.

"Si une de mes actions ou au contraire l'absence d'action de ma part a pu
contribuer à la souffrance d'enfants victimes d'abus, je le regrette vraiment beaucoup", avait-il ajouté. "Je n'ai jamais délibérément ou consciemment cherché à dissimuler ou retenir des informations", s'était-il défendu.

"Ainsi que le note le rapport (Murphy), il y a eu des occasions pour lesquelles la répartition des rôles et des responsabilités n'était pas claire, ou alors il m'est arrivé de ne pas avoir toutes les informations concernant des affaires dans lesquelles il m'était demandé d'intervenir", avait-il expliqué.

Sans parler directement de démissions, l'archevêque de Dublin, Mgr Diarmuid Martin, qui avait participé à la réunion du pape et du primat, avait déclaré à des journalistes que l'Eglise irlandaise "se dirigeait vers une réorganisation très importante".

Selon la presse irlandaise, outre Mgr Murray, plusieurs évêques mis en cause dans ce scandale retentissant seraient sur le point d'annoncer leur démission.

 

© La Dernière Heure 2009

http://www.dhnet.be/infos/monde/article/293142/abus-sexue...

 

AUTRES ACTES PONTIFICAUX

CITE DU VATICAN, 17 DEC 2009 (VIS). Le Saint-Père a accepté la renonciation à la charge pastorale du diocèse de Limerick (Irlande), présentée par Mgr.Donal Brendan Murray en conformité au canon 401,2 du CIC.
RE/./MURRAY VIS 091217 (40)

http://212.77.1.245/news_services/press/vis/dinamiche/d5_...

Can. 401 § 2. L'Évêque diocésain qui, pour une raison de santé ou pour toute autre cause grave, ne pourrait plus remplir convenablement son office, est instamment prié de présenter la renonciation à cet office.

http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P1C.HTM

19:04 Écrit par J.D. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eglise, pedophilie, pape, pretre |  Facebook |