23/05/2011

Il me disait “Laisse-toi faire !”

Joël Devillet est venu raconter haut et fort son calvaire

Joël Devillet n’est pas une des parties civiles du procès qui nous occupait hier. Et pourtant, le prêtre qui se trouvait sur le banc des prévenus, il le connaît bien ! Lui aussi a été victime de ses attouchements et de ses viols quand il avait 14 ans.

C’était en 1987. Gilbert H. en était à ses débuts de prêtrise. Il avait 27 ans et était alors vicaire à Aubange. “Il accueillait beaucoup de jeunes chez lui. Il me prenait sur ses genoux et ça dégénérait. La première fois, il me caressait la tête. La deuxième fois, il me caressait au-dessus des vêtements, puis en dessous. Et après… il arrivait aux parties intimes !”, explique-t-il.

Il se souvient des moindres détails, comme si c’était hier. “Il me disait de me laisser faire ! Il faisait ça régulièrement. Et le pire quand on est dans cette situation, c’est qu’on laisse faire parce qu’on se sent coupable de ne pas avoir dit non plus tôt.”

Son calvaire a duré quatre ans. “En 1991, j’ai écrit à l’évêque de Namur que le vicaire d’Aubange faisait des choses qu’il ne fallait pas. Je n’ai reçu aucune réponse. Monseigneur Léonard était au courant et n’a rien fait !”

Gilbert H. a alors été muté à Flawinne, d’où il est écarté en 1997 pour “comportements inadaptés vis-à-vis de jeunes garçons”. Joël reste très amer envers celui qui a été évêque de Namur depuis près de vingt ans et a toujours reproché à l’Église d’avoir étouffé l’affaire. “Les prêtres pédophiles sont des manipulateurs hors pair”, a-t-il ajouté, avec aversion.

En 2001, Joël a déposé plainte, mais, à l’issue de la procédure pénale en 2004, le tribunal correctionnel d’Arlon a prononcé la prescription des faits. “En 2005, j’ai déposé plainte au civil. La suite du procès est prévue pour octobre.”

Joël a déjà pensé à maintes reprises à aller “régler ses comptes” avec son abuseur, mais il pense à son avenir. Il espère surtout que ces faits sordides seront reconnus et que, grâce à son témoignage, d’autres personnes oseront révéler avoir été des victimes elles aussi.

J. Dx

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=1149871

13:02 Écrit par J.D. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

besoin de verifier:)

Écrit par : IngefsOventee | 22/11/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.