06/05/2011

"Vangheluwe n'a toujours pas compris qu'il est un criminel"

L'interview de l'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe qui semble minimiser les actes sexuels qu'il a eus avec des mineurs est "la plus écoeurante que j'ai pu lire depuis longtemps", a réagi jeudi soir la députée Karine Lalieux (PS), qui a présidé la Commission spéciale sur les violences sexuelles commises sur des mineurs notamment par des gens d'Eglise. La députée dénonce l'absence de réaction de l'Eglise depuis le dépôt du rapport de la Commission.La Commission spéciale de la Chambre a rendu ses conclusions depuis deux semaines et depuis lors l'Eglise se tait dans toutes les langues, a fait observer la députée. "La seule réaction que nous ayons à ce jour est celle de M. Vangheluwe, les 70 pages de notre rapport démontrent que l'Eglise a voulu étouffer sa responsabilité, que faut-il en conclure si aujourd'hui elle ne condamne pas", s'interroge Mme Lalieux.

Tribunal arbitral
Dans ce type d'affaires, "il n'y a que la justice des hommes qui peut se prononcer, ce qui arrive démontre la nécessité de mettre en place au plus vite un tribunal arbitral", a souligné la présidente de la Commission spéciale.

Sentiment d'impunité
"Aujourd'hui, M. Vangheluwe témoigne de ce qu'il n'a toujours pas compris qu'il est un criminel, et que les crimes sont du ressort du droit pénal. Il continue à relativiser, presqu'en riant. Il a le sentiment d'une totale impunité et la douleur doit être terrible pour l'ensemble des victimes. Les sanctions de l'Eglise ne sont que des pseudo-sanctions", a jugé Karine Lalieux, dénonçant la "protection" dont il a pu bénéficier de la part de la hiérarchie ecclésiastique. (belga/7sur7)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1...

11:23 Écrit par J.D. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.