10/01/2011

Un prêtre pédophile dans un centre fermé pour réfugiés

Eric Dejaeger, originaire de Roulers, était parti dans les années ‘70 au Canada. Il a été condamné le 5 avril 1990 à cinq ans de prison pour le viol de huit enfants inuits. L'homme a passé quelques mois en prison et immédiatement après sa libération conditionnelle, il a récidivé. Les Pères Oblats en Flandre ont fait en sorte qu'il puisse fuir le Canada.

Publié le 05/01 à 15h54

Eric Dejaeger, un prêtre suspecté d'avoir commis des abus sexuels sur des enfants au Canada, a été interpellé lundi par la police belge. Le suspect qui possède maintenant la nationalité canadienne, a été transféré au centre fermé pour réfugiés de Bruges, indique P-Magazine mercredi sur son site internet.

“Dejaeger a été enfermé à Bruges dans l'attente de son rapatriement au Canada”, a indiqué une porte-parole de l'Office des étrangers, à P-Magazine. Cette arrestation ne serait pas liée au mandat d'arrêt à son encontre au Canada.

En 2001, Interpol a diffusé un avis de recherche contre Eric Dejaeger, avec la mention “Person may be dangerous.” La Belgique attendait une éventuelle demande d'extradition officielle.

La situation a changé lorsqu'il est apparu que M. Dejaeger possédait la nationalité canadienne depuis 1994 et qu'il n'avait pas fait de demande pour conserver sa nationalité belge, écrit P-Magazine.

“Eric Dejaeger se trouvait donc en séjour illégal sur le territoire belge”, a expliqué l'Office des étrangers.

M. Dejaeger peut encore s'opposer à son extradition auprès de l'Office des étrangers ou demander sa libération devant la chambre du conseil de Louvain.

http://www.lameuse.be/actualite/faits_divers/2011-01-05/u...

 

17:00 Écrit par J.D. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.