15/10/2010

Les victimes risquent de rester sur leur faim

La conférence de Mgr Léonard a été très courte. Sans doute trop courte aux yeux des victimes. D’autant que ces dernières n’ont pas pu assister au discours de Léonard, qui parlait pourtant de dialogue avec les victimes. Le commentaire de Ricardo Gutiérrez et Marc Metdepennigen

Les victimes risquent de rester sur leur faim

Une image à retenir sera évidemment celle des victimes et représentants, qui n’ont pu assister à la conférence de presse Des portraits étaient affichés au-)dehors ©Thienpont

La conférence de presse de Mgr Léonard fut courte, très courte. Sans doute trop courte, d’ailleurs, aux yeux des victimes.

Mgr Léonard n’a rien annoncé de précis, ni concernant les éventuelles sanctions pénales contre les 91 prêtres identifiés par le rapport Adriaenssens, ni au sujet les indemnisations aux victimes. D’une manière générale, un peu comme samedi avec la déclaration de Roger Vangheluwe, il n’y a eu que peu de « mea culpa » de l’Eglise. Et, comme samedi, les victimes risquent de rester sur leur faim…

Une image à retenir sera évidemment celle des victimes et représentants, qui n’ont pu assister à la conférence de presse.

Lieve Haslberghe, membre de Droits de l’Homme dans l’Eglise, une association de victimes d’abus sexuels par des prêtres, n’a pas pu rentrer dans le bâtiment au 1, rue Guimard à Bruxelles, pour assister à la conférence de presse. Les gardes, à l’entrée, lui ont signifié que l’entrée était réservée à la presse. Un argument qui n’a pas vraiment convaincu l’intéressée, d’autant qu’avant son arrivée, les gardes ne vérifiaient pas l’identité des personnes qui souhaitaient pénétrer au Centre Interdiocésain.

Une attitude étonnante alors que, dans le même temps, Mgr Léonard parlait de pardon, d’écoute et de dialogue avec les victimes…

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-09-13/les-vi...

 

15:49 Écrit par J.D. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.