03/01/2010

France

 

 

Yonne: un prêtre mis en examen et écroué pour agressions sexuelles sur mineurs

le 01/01/2010

 

 

Le soir de Noël, un  jeune de 16 ans  a passé sa nuit en compagnie du père Gaston Borges, archiprêtre de la cathédrale de Sens et vicaire épiscopal responsable du nord de l’Yonne.

L’ado a ensuite porté plainte contre le religieux pour des agressions sexuelles commises cette nuit du 25 décembre.

Quand les policiers d’Auxerre sont venus interpeller le prêtre, ils l’ont trouvé en compagnie de son filleul âgé de 12 ans.

Les parents de ce dernier ont porté plainte, précise le Figaro.

Le père Borges, a longtemps été aumônier à la prison d'Auxerre.

Il a été placé en détention provisoire à Fleury Mérogis.

Dans un communiqué publié sur le site internet du diocèse, Mgr Yves Patenôtre, l'évêque de Sens, s’est dit « douloureusement surpris ».

Tout en ajoutant que sa « pensée va d'abord bien sûr vers tous ceux et celles qui sont touchés et blessés par les faits, même si j'ignore ce qu'ils ont été exactement et leur gravité. Je fais confiance à la justice de notre pays ».

 http://www.lepost.fr/article/2010/01/01/1866750_yonne-un-...

 

 

 

 

Le curé de Willer-sur-Thur écroué pour viol et agressions sexuelles 

le 11/07/2009 à 06h46

Faits divers

L’abbé Vincent Flury, de la communauté de paroisses de Willer-sur-Thur, a été mis en examen pour un viol et des agressions sexuelles sur deux adolescents. Il a été placé en détention provisoire. Les faits remonteraient au premier semestre de l’année 2004.

Mercredi, dans l’après-midi, l’abbé Vincent Flury s’est présenté à la brigade territoriale de gendarmerie de Willer-sur-Thur, dans la vallée de Thann. Le prêtre a reconnu avoir abusé de deux adolescents, l’un âgé de 14 ans et l’autre de plus de 15 ans. Les faits remontent au premier semestre de l’année 2004, le premier d’entre eux aurait même eu lieu fin décembre 2003.

Hiérarchie alertée par un prêtre

Le père Flury avait été nommé, le 7 septembre 2003, curé des paroisses de Willer-sur-Thur, Goldbach et Bitschwiller-lès-Thann. Pendant que le presbytère de Willer-sur-Thur était en travaux, il avait séjourné dans celui de Roderen. C’est là qu’il aurait agressé sexuellement un premier adolescent âgé de plus de 15 ans.
Lorsqu’il a été déféré au parquet de Mulhouse, il a reconnu devant le magistrat de permanence qu’il aurait touché « de manière poussée » le garçon. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait également violé le jeune homme au début de l’année 2004. Le prêtre est resté très flou dans ses explications concernant ces faits.
Vincent Flury a également avoué avoir commis une agression sexuelle sur un adolescent de 14 ans, lors d’une sortie de jeunes, vraisemblablement des servants de messe, pendant l’été 2004, à Cluny, en Saône-et-Loire. Une des deux victimes se serait récemment confiée à un prêtre qui a alerté sa hiérarchie. L’archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, aurait immédiatement convoqué le prêtre pour avoir des explications. L’abbé, qui aurait reconnu les faits, avait été placé devant le choix de se dénoncer de lui-même ou d’être dénoncé à la justice par les autorités ecclésiastiques. Il avait décidé de se présenter à la gendarmerie.
Ce prêtre, fortement impliqué dans sa communauté de paroisses, est âgé de 40 ans. Il avait plusieurs casquettes : aumônier des scouts de Thann, conseiller spirituel au niveau du département et membre de l’équipe de coordination du diocèse de Strasbourg qui s’occupe du pèlerinage des jeunes de toute l’Alsace à Lourdes.

Ancien pâtissier

Originaire de Dannemarie, il avait abandonné la profession de pâtissier pour entrer à l’abbaye bénédictine Sainte-Madeleine du Barroux, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, où il avait passé cinq ans et demi. Il était entré au séminaire à l’âge de 25 ans, pour y étudier pendant huit ans, avant d’être ordonné prêtre en juin 2001 et nommé vicaire à la paroisse Saint-Étienne à Mulhouse.

G.L.

http://www.lalsace.fr/fr/region/colmar/article/1781569,21...

 

Charente: un curé soupçonné d'agressions sexuelles sur des mineures

le 03/07/2009

Patrick Braud est vicaire général et curé de la cathédrale d’Angoulême, en Charente.

Mercredi, il a été interpellé à son domicile, au presbytère d'
Angoulême, par les policiers du SRPJ de Limoges (Haute-Vienne).

L’ecclésiastique est soupçonné d’
agressions sexuelles sur 3 jeunes filles âgées à l’époque de 12 à 16 ans.

Les faits auraient été commis de 1994 à 1998, à Angoulême.

Patrick Braud a été placé en garde à vue.

Une garde à vue prolongée ce jeudi.

Le vicaire est soupçonné d’attouchements commis au domicile des parents des victimes présumées, révèle
Le Parisien.

À la suite de ces faits, l’homme d’E
glise aurait été pris de remords et aurait rédigé pour chacune des victimes, une lettre d’excuses.

Début de cette année, les trois jeunes filles ont déposé plainte contre le vicaire.

Les enquêteurs ont effectué une perquisition au domicile et au bureau du vicaire.

Le parquet n’a pas requis le placement en détention de Patrick Braud.

 http://www.lepost.fr/article/2009/07/03/1604851_charente-...

06:53 Écrit par J.D. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.